Rencontre avec Amine Ksassoua, Footballeur freestyle

11288963_1179676068724757_4513224479863603310_o

C’est dans le domaine du football freestyle que Tribune 2 Foot est allé enquêter cette semaine. Une rencontre avec Amine Ksassoua qui nous raconte ses plus beaux moments ainsi que son quotidien à travers ce reportage. Vous pouvez le retrouver sur sa page facebook https://www.facebook.com/amineksassouaofficiel/?fref=ts  

Comment as-tu débuté le Football Freestyle ?

J’ai débuté le football freestyle dans la ville de Courbevoie dans le stade de la ville fin 2005 début 2006, ou je m’entraînais tout seul dans un coin du terrain sur des gestes de base comme le tour du monde. Ce sont les premières vidéos de football freestyle sur internet qui m’ont donné envie de me lancer dans cette belle aventure.

Tu as été tenté de faire une carrière dans le Football ou tu as toujours préféré le foot freestyle ?

Bien sur, je suis un amoureux du football classique et comme tous les jeunes de mon âge à l’époque, j’avais ce rêve de devenir un joueur professionnel, mais j’étais réaliste et je savais que le chemin de la gloire était dur, que la concurrence etait rude, c’est pour cela que je me suis lancé dans le football freestyle, un sport technique qui n’est pas à la portée de tout le monde. (sourire)

 

En 2010 tu as fini vice-champion de la street football french cup, raconte nous comment c’est passé la compétition ? Comment fait-on pour y participer ?

La compétition se passe dans un premier temps, par des pré-qualifications sur vidéo, les athlètes sélectionnés présentent un show entre 3 et 5 minutes. Ils sont classés par ordres de points et les 16 finalistes se rencontrent en battle jusqu’à la grande finale. On est toujours plus tendu dans les compétitions car nous sommes devant des personnes qui ont le même niveau que nous, ces derniers sont rarement impressionnés par notre niveau et surtout on est jugé par des anciens champions. D’ailleurs, j’ai arrêté les compétions fin 2010 pour me consacrer à l’animation et l’initiation du football freestyle.

Cette année tu as créé la première école de Foot Freestyle peux-tu nous en parler ?

Oui, j’ai eu la chance de faire de belles rencontres dans la région Dijonnaise ou je me suis installé avec ma famille depuis fin 2014 (Provenance de Paris) . Je travaille en partenariat avec la ville de Chenôve et la MJC qui s’occupe de toute l’organisation des ateliers football freestyle. Mourad El idrissi, (animateur et arbitre football) m’apporte beaucoup de conseils et fait tout son possible afin que je puisse avoir des financements pour pouvoir organiser des cours en continu et aussi pour que je puisse passer les diplômes nécessaires afin que je devienne entraîneur titulaire agréé.

Lors d’un événement organisé par l’association Les Enfants de la Terre tu rencontres Zinedine Zidane peux-tu nous raconter ce moment ?

Oui, j’ai eu la chance de rencontrer Zizou et pleins de grandes personnalités françaises , sur le coup je n’étais pas au courant car son arrivée est resté secrète jusqu’à son entrée sur le terrain, j’ai pu lui parler rapidement et échanger quelques ballons avec lui. J’ai appelé mes proches quand je suis retourné à l’hôtel pour leurs raconter, ils ne me croyaient pas, jusqu’à que je leurs envoient une photo de lui et moi.

Est ce que Sofiane Touzani a influencé le fait que tu sois aujourd’hui freestyler ?

Bien sur, Soufiane Touzani reste le premier freestyleur à avoir diffusé une vidéo sur internet, de plus il avait son propre style, il a inventé plein de gestes dont un bien connu qui s’appelle  » le touzani ».

 

Arrives-tu à vivre de ta passion où tu as une vie professionnel à côté ?

Non car le football freestyle reste un sport non reconnu, je me suis fait connaître  dans les rues de Paris en faisant des streets show, c’est grâce au bouche-à-oreille et aux vidéos que je diffuse sur internet que j’ai pu faire pleins de shows partout dans le monde et des publicités dont une pour l’Oreal. Malheureusement, je n’ai aucune garantie financière avec ce sport urbain, j’ai une activité professionnelle à côté, je suis chef d’équipe en sécurité incendie. Mon rêve serait de devenir professeur de football freestyle à plein temps et en faire mon métier.

Qu’as-tu ressenti lorsque tu à participer au championnat d’Europe ?

J’ai participé au championnat d’Europe en République  Tchèque, j’ai rencontré tous les freestyleurs du monde. J’ai remarqué que les pays de l’est sont plus forts avec les pieds et les combos (enchaînements de plusieurs gestes techniques avec les pieds sans jongler) mais qu’ils ne se préoccupaient pas du coté artistique et musicale contrairement au français. Ils sont plus endurants et performants que nous mais nous, nous sommes plus perfectionniste et nous cherchons à raconter une histoire lors de nos prestations.

Peux-tu nous parler de l’association dont tu es le président Amaynevent ?

J’ai créé en 2011, Amaynevent qui est une association qui a pour but de développer le football freestyle et le faire connaître au grand public.

Tu t’es lancé un nouveau défi, peux-tu nous en parler ? Comment compte tu t’y prendre pour le réaliser ?

Je me suis lancé deux défis, réaliser le plus de jongles possible avec une balle de tennis, défis relevés car j’en ai réalisé 159 en 1 minute. Le deuxième défi est de faire le plus de jongles possible sans faire tomber le ballon, pour info le record est  de 208 333 réalisé en 24 heures. Pour celui-là, j’ai besoin de m’entraîner encore, surtout ma condition physique.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

J’espère pouvoir finaliser et concrétiser mon projet qui est d’initier le football freestyle à plein temps et faire encore plus de shows dans l’avenir à travers la France et dans le monde, pourquoi pas lors de l’Euro 2016. (sourire)

Par Stéphanie Cormon
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s